This is the archived netwerk-art.be. Please refer to netwerkaalst.be for our activities from September 2017 onwards.

Histoire
L’organisation dans sa forme actuelle est née de la création, en 1981, d’un centre socio-culturel indépendant, Netwerk. Spectacles de danse et de théâtre, lectures de textes, concerts de musique punk ou jazz et expositions étaient organisés dans le local d’un ancien grossiste du centre ville d’Alost. Jusqu’à l’ouverture du Centre Culturel De Werf en 1989, Netwerk était le seul centre de la région proche à proposer une offre culturelle complète. Au début des années 80, les jeunes centres culturels tels que Netwerk, Vooruit et Limelight furent des innovateurs dynamiques.

Après quelques années, grâce à la rénovation du bâtiment par l’architecte Eugeen Liebaut, un petit espace d’exposition indépendant put être intégré, qui marqua le début de Netwerk Galerie. A la fin des années 80, Netwerk avait réussi à s’imposer comme laboratoire pour les jeunes talents artistiques. Sa salle de concerts, en particulier, acquit une solide réputation internationale. La galerie fut de nouveau étendue au début des années 90 avec la rénovation de plusieurs maisons adjacentes, reconverties en espaces d’exposition plus intimes. Au cours de la période 1987-2003, pendant laquelle Netwerk Galerie se forgea une réputation forte, pas moins de 85 expositions furent organisées.

*Centre d’art contemporain *
En 2001, Netwerk Galerie fut reconnue comme centre pour les arts visuels par la Communauté Flamande, en même temps que Netwerk acquérait le statut officiel de Centre pour les arts de la scène. Cette double reconnaissance fut l’occasion d’une professionnalisation. On se mit en quête d’un nouveau lieu, et en 2002, l’ancienne Passementerie, usine textile abandonnée de la rive droite du Dender, fut achetée. Nombre d’artistes, dans une série d’expositions de groupes, ont exploité de manière féconde les innombrables possibilités spatiales offertes par ce bâtiment. Sa nouvelle architecture, audacieuse et de qualité, est due à Eugeen Liebaut, qui a rendu possible une utilisation maximale de la structure existante tout en conservant intacte la mémoire de son passé industriel.

L’entrée en vigueur du nouveau Décret sur les Arts a motivé une nouvelle professionnalisation, poussant plus loin encore la qualité et l’efficience de l’organisation, qui avait déjà acquis expérience et reconnaissance. Netwerk Galerie et Netwerk Centre d’arts ont fusionné dans un centre unique avec une spécialisation particulière dans les arts visuels. Le déménagement et la réorganisation eurent des effets extrêmement positifs. En 2005, Netwerk / Centre pour l’Art Contemporain fut décrété centre d’arts mono-disciplinaire.